Lorsque nous avons démarré le régime d'éviction, ma maman a sorti (ou plutôt devrais-je dire exhumé !) de son tiroir un livre de recettes tupperware... Juste pour la p'tite histoire, le bouquin il est plus vieux que moi !

De ce livre, elle m'a tiré une recette qu'elle utilisait avec moi lorsque j'étais plus petite...

et cette recette, elle était sans PLV... Merveille des merveilles, une recette à suivre sans aucune bidouille !

J'apprécie tout particulièrement cette recette car elle est déclinable à l'infini... Sur le papier il y a la base, et à partir de ça, on fait ce qu'on veut !

Voici donc la bête...

Base :
- 250g de farine
- 200g de sucre (j'ai déjà divisé par 2 !)
- 1 sachet de levure
- 1 pincée de sel
- 6 oeufs
- 200mL d'huile

Variante numéro 1 : Gâteau aux pommes
Rajouter à la base des pommes en morceaux, du rhum et/ou un peu de cannelle 

Variante numéro 2 : Gâteau marbré
Diviser la pâte en 2 (ou préparer demi-dose dans 2 plats séparés)

Dans le premier plat, rajouter un peu d'extrait de vanille
Dans le deuxième plat, rajouter une tablette de chocolat dessert fondu

Verser les 2 pâtes différentes alternativement et sans les mélanger dans un moule à cake 

Variante numéro 3 : Gâteau noix de coco et pépites de chocolat
Rajouter à la base un sachet de noix de coco rapée et un sachet de pépites de chocolat

Variante bis, c'est très bon aussi avec de l'amande en poudre ! 

Variante numéro 4 : lait de coco - cacao
Rajouter à la base un pot de lait de coco (400mL) et du cacao noir non sucré (type van houten). Eventuellement un peu de farine pour épaissir un poil...

Ca donne une texture un peu à mi-chemin entre le flan et le gâteau, assez sympathique 

A vous de créer vos variantes !

PS : Je ne peux pas laisser cette recette sans raconter l'histoire qui l'accompagne... Vers 10/12 ans j'avais voulu faire SEULE pour la toute première fois un gâteau, j'avais choisi cette recette et la variante coco pépite de chocolat.

Cuisson parfaite, le gâteau bien doré, les pépites de chocolat réparties bien uniformément...

On goûte...

Tiens, c'est un peu acide... Ma mère demande si j'ai mis du citron ? mais non non... et plus on goûte plus c'est acide... Elle finit par me demander de lui montrer ce que j'ai mis dans le gâteau.

J'avais confondu l'huile et le vinaigre !